Taslima Nasreen, sans domicile fixe

Pour la première fois, Taslima Nasreen, écrivaine bangladaise aux 7 fatwas, menacée de mort, se dévoile dans un documentaire.

En 1993, suite à la parution de son livre Lajja (La Honte), elle est l’objet d’une première fatwa lancée par des fondamentalistes de son pays, peu de temps après celle dont avait été victime Salman Rushdie. Devenue à trente-deux ans mondialement célèbre, malgré elle, Taslima Nasreen vit depuis 16 ans en exil.

Pour nous, occidentaux, Taslima Nasreen est la « star » d’un instant, accueillie par les chefs d’Etat et lauréate de nombreux prix littéraires. Mais dans sa vie, hors les caméras, elle erre sans cesse de pays en pays sans jamais trouver sa place.

Son errance ne l'a jamais fait taire. Maniant sa plume comme une arme, elle continue de dénoncer sans relâche l'obscurantisme religieux, l'asservissement des femmes et la dictature de la misère. Surtout, elle ne renie jamais ses provocations : elle veut faire bouger les mentalités. A travers des scènes de vie fortes et émouvantes, ce portrait intime nous fait partager la souffrance de l’exil endurée par cette femme hors du commun, nantie d’une détermination farouche.

Sélectionné au Festival International et Forum des Droits de l'Homme de Genève 2011

Détails

  • Réalisation: Jenny Keguiner
  • Coproducteur(s): Scientifilms
  • Avec la participation: du CNC
  • Année de production: 2010
  • Durée: 43'
  • 1er Diffuseur: Arte, coll. Biographies
  • Vidéo:
  • Festivals & Prix