Qui sommes-nous ?

En 1980, Fabrice PAPILLON avait 7 ans. Dans le garage de ses parents, alors que la radio n’était pas encore libre, le petit garçon innovait en bricolant un émetteur.

La même année, à quelques dizaines de kilomètres de là, Pierre GRILLOT, jeune adolescent passionné de photo, plongé dans le noir d’un labo rudimentaire dans la cave de la demeure familiale, rêvait du jour où le numérique lui simplifierait la lumière.

Enfin, Valérie ROSSELLINI, plus branchée philo que techno rêvait déjà de nouveaux mondes, dans lesquels l’école serait plus juste, l’accès à la culture plus universel, les générations plus interconnectées. Bref, de nouvelles sociétés que le progrès aiderait à grandir.

Avec le temps, ces trois là furent fatalement des précurseurs :

Pierre GRILLOT s’illustre dans l’image, toujours au faîte des technologies nouvelles les plus performantes dans ses domaines.

Fabrice PAPILLON, lui, devint un journaliste scientifique reconnu (Europe 1, France Télévisions), à la pointe des sujets novateurs : il fût ainsi le premier Français à écrire un ouvrage sur le clonage, quelques mois à peine après la naissance de la brebis Dolly en 1996, justement convaincu qu’il s’agissait là d’un sujet d’avenir. L’épigénétique, le décryptage de l’ADN, les cellules souche, etc. furent au cœur de son travail de journalisme et d’écriture (une dizaine d’ouvrages de vulgarisation scientifique) à une époque où peu s’en préoccupaient.

Quant à Valérie ROSSELLINI, elle rejoint l’équipe qui réforma en profondeur les scolarités de Sciences Po faisant de la vieille grande école française une université compétitive au niveau international et précurseur dans les débats éducatifs.

Ces trois innovateurs dans l’âme ne pouvaient que se rencontrer et s’apprécier. C’est de leur rêve commun de faire de la télévision autrement que naquît Scientifilms en 2005. Les meilleurs experts de tous les domaines scientifiques se penchèrent dès le début sur son berceau et épaulèrent fidèlement sa croissance (notamment le généticien Axel Kahn, Président du comité de parrainage de Scientifilms). Pour ses premiers pas, le bébé fût même « incubé » dans une pépinière d’entreprises innovantes, Paris Biotech Santé (Hôpital Cochin). Depuis, les associés se sont entourés d’une équipe opérationnelle parmi lesquels :

-Carole FERNANDEZ, directrice des productions documentaires
-Antony NOYELLE, responsable de la post-production

Scientifilms collabore par ailleurs avec de nombreux réalisateurs et techniciens talentueux. Toutes et tous sont mû(e)s par la même passion de la vulgarisation scientifique, du désir de rapprocher les sciences et les technologies des citoyens.

Que ce soit en traitant de sujets liés aux sciences exactes ou aux sciences humaines, c’est cette volonté de mettre la science en scène, en la présentant comme partie intégrante de la culture humaine qui porte Scientifilms. Les documentaires produits depuis 2006 font émerger des sujets encore peu abordés mais qui nous concernent tous (biologie de synthèse, matière noire, nouveaux virus, nouveaux rapports au territoire, etc.), les traitant à la fois avec rigueur et accessibilité.

* Scientifilms produit aussi des films plus courts (essentiellement diffusés sur le web) pour de nombreuses institutions scientifiques et technologiques (Inserm, Fondation Total, Fondation Bettencourt Schueller, CNRS Image, Ifremer etc.), ce qui lui permet d’entretenir des synergies précieuses avec le monde de l’innovation.